4102 m au dessus de la mer

Le film révèle des parties de chair qui manipulent un chardon. Le propos ne se situe pas dans la représentation du sacrifice du corps, ni dans une dimension cathartique. L’action se développe pour créer une image qui provoque un effet tactile. Le contact entre la peau et le chardon produit un son grinçant, qui peut donner la chair de poule. L’image contient une ambiguïté d’interprétation entre le plaisir et la douleur.